Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Sens du Monde

1 an autour du monde en passant par L'AMERIQUE DU SUD, L'OCEANIE et L'ASIE

Articles avec #4-recits catégorie

Lop Buri, des singes dans la ville.

Publié le 25 Mars 2015 par Fabien dans 4-RECITS

Lop Buri serai une petite ville tranquille si son centre n’était pas livré aux macaques. Leur QG se situe autour du très beau petit temple d'origine hindouiste le Phra Prang et de là ils rayonnent sur les rues et les immeubles alentour. Impossible de connaitre leur nombre, surement un bon millier. Leurs 400 coups (1000x400=400000 coups) perturbent à peine la zénitude des Thaïs. La moindre faute d'inattention et vous vous faites voler vos courses ou tout accessoires qui les intéressent. Tous les balcons et toitures terrasses sont barricadés mais les jeunes arrivent quand même à rentrer. Ils enlèvent les joints des voitures, font des acrobaties sur les fils électriques, rentrent dans les magasins ...

Pour éviter qu'ils attaquent les passants et pour les maintenir dans un seul quartier, ils sont nourri tous les jours. Les habitants leurs font aussi des offrandes car dans la religion hindouiste, le singe est un animal sacré. Ils sont considérés comme les descendant d'Hanouman.

Les autres quartiers sont tranquilles et on peut visiter les temples sans être aux aguets (à part la nuit, en périphérie de la ville des hordes de chiens agressifs croisent souvent votre chemin).

Malgré tout, cette activité simiesque fait le charme de Lop Buri et les photographes amateurs que nous sommes se sont régalé à capter toutes les bêtises et les mimiques de ces petits primates finalement attachants voir un peu collants.

Temple Phra Prang

Temple Phra Prang

Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Citation : "Plus haut monte le singe, plus il montre son cul"

Citation : "Plus haut monte le singe, plus il montre son cul"

Le passant et les singes.

Le passant et les singes.

Lop Buri, des singes dans la ville.
Mon beau miroir...

Mon beau miroir...

Lop Buri, des singes dans la ville.
Temple Phra Prang, le quartier général des macaques.

Temple Phra Prang, le quartier général des macaques.

Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Lop Buri, des singes dans la ville.
Posture agressive.

Posture agressive.

Tout est prétexte au jeu.

Tout est prétexte au jeu.

La planète des singes.

La planète des singes.

Lop Buri, des singes dans la ville.
Les jeunes n’hésitent pas à vous grimper dessus.

Les jeunes n’hésitent pas à vous grimper dessus.

Nourrissage des singes.

Nourrissage des singes.

Temple Wat Phra Sri Ratana Mahathat libre de tout macaques et touristes.

Temple Wat Phra Sri Ratana Mahathat libre de tout macaques et touristes.

commentaires

AYUTTHAYA

Publié le 22 Mars 2015 par Fabien dans 4-RECITS

"Petit arrêt" de trois jours à Ayutthaya. Ville très intéréssante à 2 heures de route seulement de Bangkok. Nous avons visité les temples les matins"à la fraîche". Trop chaud pour aller dans la jungle de Khao yai, nous décidons pour la suite de prendre le train pour aller vers la ville de Lop Buri pour voir son temple des singes (un bon millier de singes en pleine ville).

L' attraction numéro un d'Ayutthaya. La tête de Bouddha déterrée par des racines.(Wat Maha That)

L' attraction numéro un d'Ayutthaya. La tête de Bouddha déterrée par des racines.(Wat Maha That)

Clin d’œil canin. (Wat Maha That)Clin d’œil canin. (Wat Maha That)

Clin d’œil canin. (Wat Maha That)

(Wat Maha That)

(Wat Maha That)

(Wat Maha That)

(Wat Maha That)

Un sourire en or.(Wat Maha That)

Un sourire en or.(Wat Maha That)

Arbre très bizarre.
Arbre très bizarre.

Arbre très bizarre.

AYUTTHAYA
Allo.

Allo.

Ruine.

Ruine.

Les tuk-tuk locaux ont un design particulier.

Les tuk-tuk locaux ont un design particulier.

Bouddha assis.

Bouddha assis.

Impressionnisme à la feuille d'or.

Impressionnisme à la feuille d'or.

Les stupas "mous". Serai-ce la chaleur? (Wat Phra Si Samphet)

Les stupas "mous". Serai-ce la chaleur? (Wat Phra Si Samphet)

Stupas (Wat Phra Si Samphet)

Stupas (Wat Phra Si Samphet)

Attention, traversée d'éléphants.

Attention, traversée d'éléphants.

Pensées vagabondes.

Pensées vagabondes.

Pause dans la partie de quidditch. (Wat Maheyong)

Pause dans la partie de quidditch. (Wat Maheyong)

Le matou. (Wat Maheyong)

Le matou. (Wat Maheyong)

Le gardien de la porte.(Wat Maheyong)

Le gardien de la porte.(Wat Maheyong)

Beaucoup de chats dans le temple Wat Maheyong.

Beaucoup de chats dans le temple Wat Maheyong.

Temple Wat Kudidao. Très beau mais abrite une horde de chiens agressifs moins sympas que les chats.

Temple Wat Kudidao. Très beau mais abrite une horde de chiens agressifs moins sympas que les chats.

Des Gacs, un fruit que nous n'avions pas encore vu et goûter. C'est fait.

Des Gacs, un fruit que nous n'avions pas encore vu et goûter. C'est fait.

Le Phenix

Le Phenix

commentaires

Bagan

Publié le 16 Mars 2015 par Fabien dans 4-RECITS

Le Cambodge possède Angkor et la Birmanie a Bagan. Aucun point commun entre les deux.

Si les hordes de touristes sillonnent Angkor, à Bagan c'est la quiétude qui règne pour le moment. Vous louez un scooter électrique et vous êtes autonome. La découverte des petits temples disséminés au milieu de nulle part est fabuleuse. On a l'impression d’Être les premiers à découvrir les lieux.

Ambiance : La fraîcheur du matin est agréable, lorsque vous descendez de votre monture (scooter), des écureuils détalent ventre à terre et des oiseaux s'enfuient dans la maigre végétation alentour. Le petit temple est là devant vous, ses briques rouge vif sous la lumière tamisée d'Asie. Vous en faite le tour pour trouver l'entrée. Dans la pénombre, face à vous un Bouddha vous souri avec espièglerie et vous invite à entrer. Vous vous déchaussez pour pénétrer dans le sanctuaire. Le seuil passé, premières sensations, sous les pieds nus les dalles en pierre sont froides et la poussière adhère. La vue s'adapte peu à peu à la pénombre. L’intérieur du temple en forme de croix commence à apparaître, le plafond lui reste encore très sombre, des chauves souris doivent s'y réfugier car vous entendez leur petits cris caractéristiques proches des ultrasons. Vous faites le tour de la partie centrale où se trouvent quatre Bouddhas dos à dos placés suivant les points cardinaux. Des ouvertures dans les façades les éclairent légèrement. Sur certains vous pouvez voir des fleurs fanées depuis longtemps et de vieux bâtons d'encens laissés là par un paysan Birman. Dans les murs vous croyez discerner des ouvertures. Vous sortez votre lampe torche et là apparaît une multitude de niches de différentes tailles avec chacune un Bouddha. Le rayon de votre torche accroche par mégarde une ouverture encore plus grande dissimulée dans un angle où aucune lumière ne parvient. Des escaliers apparaissent alors et montent à ce qui semble être une terrasse accessible. Vous prenez le temps de voir si un serpent ne se love pas au frais dans le coin d'une marche (la Birmanie est le pays d'Asie où il y a le plus de morts par piqûre de serpent). Arrivé à mi-hauteur de l'escalier la lumière du jour commence à se montrer. Vous baissez un peu la tête pour franchir l’alcôve puis plissez les yeux avant de vous réhabituer à la lumière du jour. Devant vous sur des kilomètres vous apercevez des centaines de temples perdus dans un paysage de type savane parsemé de champs labourés. Les temples les plus proches sont bien nets, les autres au fur a mesure de leur éloignement, apparaissent en dégradé de gris-orangés. A l'horizon l’éclat d'une pagode dorée accroche votre regard. L'instant est magique... tout à coup on vous interpelle " Post card, c'est pas cher !" en un dixième de seconde vous revoilà au 21ème siècle, dans la peau d'un simple touriste.

Pour en savoir plus sur Bagan et ses 2834 monuments cliquez ICI

Sanctuaire.

Sanctuaire.

Rivière Aye yawaddy.

Rivière Aye yawaddy.

Femelle écureuil avec son petit.

Femelle écureuil avec son petit.

Chat zen.

Chat zen.

Filigrane.

Filigrane.

Bagan
Le repos.

Le repos.

Valérie dans les escaliers de la Shwe-san-daw Paya.

Valérie dans les escaliers de la Shwe-san-daw Paya.

Aucun touriste.

Aucun touriste.

Coucher de soleil à Bagan

Coucher de soleil à Bagan

Lâcher de ballons à l'aube.

Lâcher de ballons à l'aube.

Vieux minibus à la poursuite de ses clients dans le ballon.

Vieux minibus à la poursuite de ses clients dans le ballon.

BAGAN !

BAGAN !

Est-ce que Valérie a une autre idée de voyage ?

Est-ce que Valérie a une autre idée de voyage ?

Aube à Bagan.

Aube à Bagan.

Balade familiale en scooter.

Balade familiale en scooter.

La petite balayeuse qui aimait les fresques.

La petite balayeuse qui aimait les fresques.

La poussière des siècles.

La poussière des siècles.

Dans la lumière.

Dans la lumière.

L’illumination.

L’illumination.

Découverte.

Découverte.

Un des 2834 monuments de Bagan.

Un des 2834 monuments de Bagan.

La patine du temps qui passe.

La patine du temps qui passe.

Tous les deux en vadrouille.

Tous les deux en vadrouille.

Invitation.

Invitation.

Offrande des Birmans au peuple écureuil.

Offrande des Birmans au peuple écureuil.

Tous les temples contiennent des Bouddhas.

Tous les temples contiennent des Bouddhas.

Stupa.

Stupa.

Light and dust.

Light and dust.

Lumière au coucher du soleil.

Lumière au coucher du soleil.

Sur nos E-Bike (scooters électriques) loués 5€ la journée l'unité.

Sur nos E-Bike (scooters électriques) loués 5€ la journée l'unité.

Je n'ai peur de personne sur mon ...

Je n'ai peur de personne sur mon ...

commentaires

Mandalay

Publié le 11 Mars 2015 par Fabien dans 4-RECITS

Après l’arrêt d'une journée à Pyin oo lwin pour voir le très beau parc de la ville, nous partons le lendemain matin avec un pick-up local pour la ville de Mandalay une des anciennes capitales royales de la Birmanie. Le trajet de 3 heures est à lui même une aventure. Nous sommes les seuls occidentaux, comme les Birmans nous sommes entassés à plus d'une douzaine à l'arrière du véhicule, certains sont sur le toit. En cour de route nous crevons simultanément deux roues. Pendant que le chauffeur pose la roue de secours, son collègue arrête un scooter, monte à l'arrière et reviens quelques minutes plus tard avec une roue de secours supplémentaire (l'efficacité même). Personne ne parle Anglais, nous décidons de nous arrêter "au pif" dans Mandalay. Coup de bol, notre hôtel n'est qu'à quatre blocs. Il se trouve proche du carré entouré de douves délimitant l'ancien palais royal. 2,5 km de coté et une seule entrée réservée au touristes. Les 3 autres amènent à des casernes militaires. Nous avons du marcher une bonne douzaine de kilomètres aller-retour lors de la visite.

Nous prenons un taxi à la journée pour visiter le reste de la ville, l'ancienne ville abandonnée accessible uniquement par bateau et le pont U Bein à Amarapura.

Nous étions venu à Mandalay pour voir le très photogénique pont U Bein, le plus grand pont en teck du monde (1200m) mais nous avons apprécié aussi la ville qui abrite de très nombreux ateliers d'artisans (Martelage de l'or, sculpteurs sur bois, tissage de la soie, fabricants de marionnettes...)

Sculpteurs sur bois.

Sculpteurs sur bois.

Moine

Moine

Têtes de marionnettes.

Têtes de marionnettes.

Avec la chaleur écrasante, tous les chiens sont gentils.

Avec la chaleur écrasante, tous les chiens sont gentils.

Tissage de la soie.

Tissage de la soie.

Navettes

Navettes

Temple et pont sur l'Ayeyarwaddy à l'arrière plan.

Temple et pont sur l'Ayeyarwaddy à l'arrière plan.

Monastère dans la vielle ville.

Monastère dans la vielle ville.

Monastère en teck sur pilotis.

Monastère en teck sur pilotis.

Paysage près de la vieille ville.

Paysage près de la vieille ville.

Reflets

Reflets

Pêcheurs sur le lac Taungthaman.

Pêcheurs sur le lac Taungthaman.

Lac Taungthaman.

Lac Taungthaman.

Le blanc héron blanc et la palissade.

Le blanc héron blanc et la palissade.

Pont U BEIN sur le lac Taungthaman.

Pont U BEIN sur le lac Taungthaman.

Pont U BEIN.

Pont U BEIN.

Tombée du jour sur le lac Taungthaman.

Tombée du jour sur le lac Taungthaman.

Le grand palais à coté de notre hôtel. Belle balade de 6 km pour l’atteindre.

Le grand palais à coté de notre hôtel. Belle balade de 6 km pour l’atteindre.

commentaires

Quiz

Publié le 9 Mars 2015 par Fabien dans 4-RECITS

Je vais vous taquiner encore un peu avec mes questions-réponses.

Une carte postale à celui ou celle qui me donnera le premier ou la première le nom de cet animal bizarre.

Réponse prochainement.

Quiz
Quiz
commentaires

Train de Hsipaw à Pyin oo lwin (Birmanie)

Publié le 9 Mars 2015 par Fabien dans 4-RECITS

Pour aller à Pyin oo lwin nous décidons de prendre le chemin de fer Birman. Une véritable aventure, 7 heures de voyage au programme pour 2€50 par personne. Nous ne sommes pas encore monté dans le train que le guichetier nous annonce déjà 1 heure de retard (la SNCF fait aussi bien mais pour beaucoup plus cher). Après cette petite attente nous voici parti. Il vaut mieux attacher solidement son sac de rando dans les stockages en hauteur car vu que les rails ne sont pas trop de niveau, ça secoue pas mal. J'ai l'impression de me retrouvé quelques mois plus tôt aux galapagos dans notre voilier par mer forte. Heureusement il y a de l'air pour respirer car les wagons n'ont pas de vitres. C'est super pour la photo " pas de reflets", par contre on se prend des baffes par les branches non élaguées le long de la voie (attention aux épineux). Les paysages le long du trajet sont magnifiques. Nous passons aussi le viaduc de Gokteik bâti en 1901 (haut de 97m et long de 688m). Le passage est assez folklorique, dixit le "Lonely planet" (les trains doivent ralentir au moment de le franchir pour ne pas éprouver sa structure vieillissante, qui, malgré des travaux de rénovation réalisés dans les années 1990 craque encore de manière inquiétante lorsque les wagons l'empruntent). Nous arrivons quand même entiers à Pyin oo lwin.

Wagon première classe...

Wagon première classe...

En voiture Simone.

En voiture Simone.

Travail dans les champs.

Travail dans les champs.

Trafic routier.

Trafic routier.

Nous traversons quelques petits villages en cour de route.

Nous traversons quelques petits villages en cour de route.

Petit vendeur d'eau.

Petit vendeur d'eau.

Viaduc de Gokteik, le moment le plus critique du voyage.

Viaduc de Gokteik, le moment le plus critique du voyage.

Heureusement la photographie nous distrait du possible danger.

Heureusement la photographie nous distrait du possible danger.

Petit moine.

Petit moine.

commentaires

Hsipaw

Publié le 7 Mars 2015 par Fabien dans 4-RECITS

Apres un très très long transfert, 13 heures en bus de nuit par des routes sinueuses; nous voici à Hsipaw, charmante petite ville du nord de la Birmanie située dans l’état Shan. Les villageois sont très accueillants, tout le monde nous dit "ming-guh-la-ba" bonjour en Birman et les enfants nous interpellent à tous les coins de rue.

Apres une journée de détente à siroter le café local, à manger des cakes à la banane et à bouquiner (pour récupérer du trajet), nous partons pour un trek de deux jours avec une nuit chez l'habitant.

Nous sommes 4 avec notre guide et Serena une Italienne sympathique qui fera le trajet avec nous la première journée puis rentrera le soir même en moto.

A peine sortis de la ville, nous traversons de grandes zones maraîchères où sont cultivé le soja, la moutarde, les haricots...

Nous grimpons ensuite des collines, la chaleur est étouffante. Dans le coin c'est un peu la désolation. Nous assistons en direct à l'un des fléaux de notre époque, la déforestation. Partout des feux ou des arbres dans lesquels on a pratiqué une saignée autour du tronc pour qu'ils meurent sur pied. Tout ça pour un peu plus d'hectares de zones cultivables. Vision à cour terme. Par moment nous traversons de très petits îlots de foret où l'on retrouve fraîcheur et le chant des oiseaux. Le contraste est saisissant d'un coté la mort de l'autre la vie. Apres 7 heures de marche nous arrivons à Pankam le village où nous allons passer la nuit Valérie et moi.

Nous sommes logés chez une famille de paysans qui arrondi ses fins de mois en accueillant les randonneurs. Les enfants de la famille et des voisins nous resservent un super accueil. Après un repas (riz, moutarde, aubergines) tous le monde au lit car le lendemain nous avons demandé au guide de partir plus tôt pour bénéficier des heures les plus fraîches.

Le retour se fait par des petites zones de forets en sursis. Nous arrivons à Hsipaw après 5 heures de marche.

Au "Black house coffee shop" notre lieu préféré dans Hsipaw.

Au "Black house coffee shop" notre lieu préféré dans Hsipaw.

Façade bien patinée au marché de Hsipaw.

Façade bien patinée au marché de Hsipaw.

Boucherie.

Boucherie.

Baignade du buffle.

Baignade du buffle.

Buffle d'eau.

Buffle d'eau.

Au milieu des champs.

Au milieu des champs.

Merci pour la photo Serena.

Merci pour la photo Serena.

L'oiseau bleu.

L'oiseau bleu.

Matou lors d'une pause boisson sur le trajet.

Matou lors d'une pause boisson sur le trajet.

Floraison.

Floraison.

Les forets partent en fumée.

Les forets partent en fumée.

La foret réduite à une peau de chagrin.

La foret réduite à une peau de chagrin.

Nous arrivons au village de Pankam

Nous arrivons au village de Pankam

Valérie devant le banian sacré du village.

Valérie devant le banian sacré du village.

Valérie a trouvé une copine.

Valérie a trouvé une copine.

Non, deux copines!

Non, deux copines!

commentaires

Le lac Inle

Publié le 2 Mars 2015 par Fabien dans 4-RECITS

Vers 8h00 du matin, nous traversons le village de Nyaungshwe pour nous rendre près du canal d'où les bateaux partent pour les balades sur le lac Inle.

Nous louons 15000 Kiats (15€) un bateau pour faire un tour de 7 heures sur le lac et ses canaux.

A cette heure la lumière sur le lac est magique, la surface du lac et le ciel ne font qu'un.

Les bateaux semblent voler au milieu de nul part, nous nous régalons à faire de la photo.

La vie grouille sur le lac: pêcheurs à la nasse, au filet, récolteurs d'algues, transporteurs de marchandises, de touristes et d'habitant côtoient cormorans, aigrettes, goélands et poules d'eau.

Nous mettons près de 2 heures pour traverser le lac et arriver aux premiers canaux.

Nous passons au milieu de centaines de piquets qui retiennent les jardins flottants où poussent tomates, courges et d'autre légumes indéterminés.

Nous visitons pleins de petits ateliers, certains où des femmes récoltent la soie de lotus (fils contenus dans la tige) 7 fois plus cher que la soie du vers à soie, une personne met une journée entière pour fabriquer 10 mètres de fil. Nous visitons aussi des ateliers de fabrication de cigares (cheroot), de bijoux en argent, de fabrication de bateaux en teck.

Nous finissons par un temple où des Bouddhas sont tellement recouverts de feuilles d'or par les fidèles qu'ils sont devenus informes puis par la visite d'un très beau monastère en teck (encore l'occasion de faire plein de photos).

Pêcheurs à la nasse du lac Inle.

Pêcheurs à la nasse du lac Inle.

Entre ciel et lac.

Entre ciel et lac.

Rabattage des poissons vers les filets.

Rabattage des poissons vers les filets.

Le funambule du lac Inle

Le funambule du lac Inle

Ramassage d'algues pour les jardins flottants.

Ramassage d'algues pour les jardins flottants.

Jardins flottants retenus par leurs piquets.

Jardins flottants retenus par leurs piquets.

Vie sur le lac.

Vie sur le lac.

Le fond de la barque.

Le fond de la barque.

Les 4.

Les 4.

Façade.

Façade.

Sauterelle et varlopes chez un fabriquant de bateau en teck.

Sauterelle et varlopes chez un fabriquant de bateau en teck.

Barques.

Barques.

Bouddhas recouverts de feuilles d'or par les fidèles (les femmes n'ont pas le droit de les appliquer elles-même.

Bouddhas recouverts de feuilles d'or par les fidèles (les femmes n'ont pas le droit de les appliquer elles-même.

Stupas.

Stupas.

A l'ombre.

A l'ombre.

Fenêtres sur lac (monastère NGA PHE CHAUNG)

Fenêtres sur lac (monastère NGA PHE CHAUNG)

Petit Birman sur le parquet du monastère NGA PHE CHAUNG.

Petit Birman sur le parquet du monastère NGA PHE CHAUNG.

A l'abordage !

A l'abordage !

commentaires

Trek de Kalaw jusqu'au lac Inle

Publié le 28 Février 2015 par Fabien dans 4-RECITS

Le village de Kalaw est la base de départ pour les treks vers le lac Inle. Nous choisissons via l'agence "Sam's family" un trek d'une durée de 3 jours. Le tout, guide + couchage + pension complète coûte 40 000 Kiats par personne, soit 40 $.

Maintenant il nous reste à parcourir la cinquantaine de kilomètres qui nous séparent du lac Inlé. Nous sommes un groupe de cinq personnes; en plus de nous deux il y a Lydia une Allemande et Sam et John un jeune couple d'Anglais.

Le premier jour nous grimpons un peu pour rejoindre un chemin en crête où l'ont cultive le thé puis redescendons pour suivre pendant quelques kilomètres une voie ferrée. Nous parcourons ensuite la campagne où la plupart des rizières sont à sec. Les paysans les laboure pour planter à la place oignons et d'autres légumes. Le soir nous dormons chez l'habitant mais ne "le" voyons pas trop (timidité ou indifférence?).

Le matin au réveil il fait 6°C dans le dortoir. Belle ambiance, de la fenêtre je vois passer une charrette attelée à deux zébus.

Malgré les nuits très fraîches, la température remonte très rapidement au dessus des 30°C dès 9h00 du matin. Le parcourt du deuxième jour est très différent, il est beaucoup moins vallonné et nous traversons des paysages qui me feraient plus penser à Madagascar qu'à l'Asie. Par chance nous tombons sur un village où de nombreuses personnes sont rassemblées pour la cérémonie d'ordination des moines novices.

Le soir nous dormons à nouveau dans un village. Dormir c'est un grand mot, c'est la fête, cacophonie musicale et mantras au mégaphone toute la nuit. Quand nous repartons le matin, il nous faut bien marcher 3 ou 4 kilomètres pour ne plus entendre le brouhaha du village. De plus tout le monde dit que la Birmanie est le pays du sourire, on a beau saluer et adresser notre plus beau sourire aux birmans que nous croisons, aucunes réponses. Niveau contact chaleureux, ils sont très loin derrière les Vanuatais et les Cambodgiens. (On se rendra compte par la suite que ce comportement on ne la rencontré que sur le trek entre Kalaw et le Lac Inlé).

Après une randonnée plus courte que les deux jours précédant, nous arrivons près d'un canal qui se jette dans le lac Inle. C'est ici que nous montons dans notre petit bateau. La traversée est superbe.

Nous prenons ensuite chacun un Trishaw pour rejoindre notre hôtel et notre première douche depuis le début du trek. Autant dire que nous l’apprécions.

Chemins de crête.

Chemins de crête.

Entrée en gare de ????

Entrée en gare de ????

Labour.

Labour.

Une des rares rizières encore non récoltée.

Une des rares rizières encore non récoltée.

Champs  irrigués.

Champs irrigués.

Sur les chemins.

Sur les chemins.

Ici tout le travail se fait à la main.

Ici tout le travail se fait à la main.

Coucher de soleil.

Coucher de soleil.

Le repas est servi.

Le repas est servi.

Au petit matin.

Au petit matin.

Trek de Kalaw jusqu'au lac Inle
Spectatrices venues pour la cérémonie d'ordination des moines novices.

Spectatrices venues pour la cérémonie d'ordination des moines novices.

Spectatrices venues pour la cérémonie d'ordination des moines novices.

Spectatrices venues pour la cérémonie d'ordination des moines novices.

Val sur les sentiers

Val sur les sentiers

Moi qui m'attendais à des paysages verdoyants et des rizières. Surprise totale

Moi qui m'attendais à des paysages verdoyants et des rizières. Surprise totale

Triage des piments après la récolte.

Triage des piments après la récolte.

Bovins paissant dans les rizières à sec.

Bovins paissant dans les rizières à sec.

Valérie menant son troupeau.

Valérie menant son troupeau.

Loin du brouhaha du village et après une nuit presque aussi blanche que la route nous approchons de notre but, le lac Inle.

Loin du brouhaha du village et après une nuit presque aussi blanche que la route nous approchons de notre but, le lac Inle.

Sous l'ombre d'un Banian.

Sous l'ombre d'un Banian.

Nous rejoignions un canal pour prendre notre embarcation qui nous permettra de rallier Nyaungshwe après avoir traversé le lac Inle.

Nous rejoignions un canal pour prendre notre embarcation qui nous permettra de rallier Nyaungshwe après avoir traversé le lac Inle.

Pirogues sur le lac.

Pirogues sur le lac.

Petit tour en trishaw.

Petit tour en trishaw.

Le pilote super sympa me propose de doubler celui de Valérie pour la prendre en photo.

Le pilote super sympa me propose de doubler celui de Valérie pour la prendre en photo.

commentaires

Marché de Kalaw (Birmanie)

Publié le 25 Février 2015 par Fabien dans 4-RECITS

Petite séance photos dans le beau marché de Kalaw; petite ville sympathique, point de départ des treks vers le lac Inle.

Riz

Riz

Feuilles indéterminées

Feuilles indéterminées

Étoffes.

Étoffes.

Poissons séchés.

Poissons séchés.

Rayon volaille.

Rayon volaille.

Chips,oignons,piments,aulx...

Chips,oignons,piments,aulx...

Rayon légumes.

Rayon légumes.

Marché de Kalaw (Birmanie)
Chips en tout genre, parfois indéterminés. En tout cas les mouches aiment bien.

Chips en tout genre, parfois indéterminés. En tout cas les mouches aiment bien.

Racines indeterminées

Racines indeterminées

Racines et légumes.

Racines et légumes.

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>