Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Sens du Monde

1 an autour du monde en passant par L'AMERIQUE DU SUD, L'OCEANIE et L'ASIE

Ambiance du marché aux poissons de Tokyo

Publié le 20 Avril 2015 par Fabien in 4-RECITS

Le marché aux poissons de Tokyo est accessible aux touristes à partir de 9h00 du matin (plus tôt, seul les 140 premières personnes sont admises pour assister à la criée.) Pour résumer, c'est un "joyeux bordel". Lancez plusieurs centaines de touristes et de clients au milieu d'une course effrénée d'engins électriques, le tout au milieu d'un bric à brac indescriptible et vous avez un aperçu de la scène. D'entrer les panneaux le précise, priorité aux engins, poussez-vous de devant si vous pouvez. Il faut donc avoir des yeux derrière la tête surtout si vous venez pour faire de la photo.

Pour plus d'info sur ce marché, cliquez ICI

Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Abats.

Abats.

Ça, je ne sais pas de quelle planète cela provient. Peut-être une espèce d’échinoderme.

Ça, je ne sais pas de quelle planète cela provient. Peut-être une espèce d’échinoderme.

Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Gastéropodes indeterminés

Gastéropodes indeterminés

Poulpes

Poulpes

Surtout, poussez-vous devant ces engins.

Surtout, poussez-vous devant ces engins.

Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
"Pauvre mer"

"Pauvre mer"

Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Poulpe emprisonné dans un filet avant d’être transformé en sushi.

Poulpe emprisonné dans un filet avant d’être transformé en sushi.

Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
Ambiance du marché aux poissons de Tokyo
La sortie est par là.

La sortie est par là.

Ce qui nous attend dans quelques décennies.

Ce qui nous attend dans quelques décennies.

Commenter cet article