Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Sens du Monde

1 an autour du monde en passant par L'AMERIQUE DU SUD, L'OCEANIE et L'ASIE

Sur les traces de mon frère dans l'archipel des Vanuatu

Publié le 29 Septembre 2014 par Fabien in 4-RECITS

Le passage dans l'archipel des Vanuatu est très important pour moi.

Mon frère, son diplôme d’ingénieur agronome en poche avait pour son service militaire fait une coopération de 16 mois sur l'île d' ESPIRITU SANTO. Il travaillait au CIRAD ( centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) en 1995 et en a profité pour sillonner les autres îles de l'archipel. Mes parents qui n’étaient jamais sortis de France, qui n'avaient jamais pris ni train ni avion, l'avaient rejoint alors fin 1995 pour un mois de vacances. Avec regrets Je n'avait pas pu me joindre à eux car il m’était impossible de prendre des congés à cette période de l'année. Après leur retour, les souvenirs qu'ils m'avaient relatés m'avaient donné envie d'aller voir ce petit pays à l'autre bout du monde. J’avais toujours espéré y retourner avec mon frère mais la vie en a voulu autrement. Mon frère est décédé en octobre 2009 à l'age de 38 ans. Sous le choc, dans les semaines qui ont suivi, j'ai réservé mon billet d'avion pour les Vanuatu pour marcher sur ses traces ; c’était sans savoir qu'un autre drame allait frapper notre famille.

Mon père décéda d'un cancer deux jour avant la date de mon départ en juillet 2010. Alors qu'il était encore conscient il m’exhortait à partir mais j'ai annulé mon départ.

Remontant la pente petit à petit avec l'aide de ma mère, de la famille et de mes amis, je suis tombé par hasard fin 2010 sur une info du site ALLIBERT concernant un concours « MA GRANDE AVENTURE ».

Ce concours consistait à proposer une idée de voyage organisé dans un pays, de le soumettre dans une première phase aux vote des internautes puis dans une deuxième phase à un jury qui choisirait les trois meilleurs voyages. Une ultime phase soumise encore aux votes des internautes déterminerai enfin le gagnant. Le premier prix : mettre en application avec l'aide de l'agence le voyage proposé et partir gratuitement l'année suivante.

C’était une bonne occasion de proposer l'organisation de mon voyage au Vanuatu que j'avais annulé quelques mois auparavant (qui ne tente rien n'a rien!).

Après un première phase en demi-teinte, je n'y croyait plus trop quand surprise, début 2011, je reçoit un mail comme quoi je suis sélectionné parmi les trois restant pour la phase finale.

L'aide de mes amis, famille, collègues de travail et internautes, me permettra finalement de terminer second et de remporter le deuxième prix, un voyage d'une semaine dans l'Atlas Marocain pour faire l'ascension du Toubkal.

C’était ma deuxième tentative ratée pour aller au Vanuatu, mais je savais que j'aurai une autre chance d'y aller, en effet depuis début 2009 après avoir vu le tarif battant toute concurrence des billets de vol pour les tours du monde, j'avais travaillé sur un projet de ce type, je l'avais juste laissé en suspend après le décès de mon frère. Ma rencontre avec Valérie en Islande en Août 2011 et notre désir de faire un tour du monde en commun en 2014 me confirmait que c'était uniquement une question de temps.

Quatre ans après ma première tentative et 19 ans après la coopération de mon frère dans ces îles, me voici enfin arrivé au Vanuatu avec toute la charge émotionnelle qui est rattachée à mon histoire familiale.

Ci dessous les seules photos que j'ai de mon frère aux Vanuatu.

Mon frère Stéphane au Vanuatu en 1995

Mon frère Stéphane au Vanuatu en 1995

L’équipe de foot dont il avait financé tout l’équipement.

L’équipe de foot dont il avait financé tout l’équipement.

Sur les traces de mon frère dans l'archipel des Vanuatu
Premier trophée de l'équipe.

Premier trophée de l'équipe.

Nangol (saut du gol sur l’île de Pentecote)

Nangol (saut du gol sur l’île de Pentecote)

La référence de sa photo "Nasara"

La référence de sa photo "Nasara"

Mon frère à 24 ans.

Mon frère à 24 ans.

Commenter cet article