Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Sens du Monde

1 an autour du monde en passant par L'AMERIQUE DU SUD, L'OCEANIE et L'ASIE

MAUPITI

Publié le 2 Septembre 2014 par Fabien in 4-RECITS

La première fois que j'ai entendu parler de cette île, c’était dans Ushuaïa Nature en 2002 : épisode "La constellation des îles" (voici un lien vers youtube, regardez à partir de la trentième minute moment concernant la Polynésie Française et Maupiti - je vous conseille d'acheter le CD la définition est bien meilleure). Après ces images j'avais qu'une idée en tête, venir ici ; 12 ans après c'est chose faite et la réalité est encore plus belle.

L’aéroport est sur un motu, nous devons donc prendre un petit bateau pour rejoindre l’île principale. Tout est bleu lagon.

Accueil à la pension TAPUTEA par MATA avec traditionnels colliers de fleurs (tiare) en guise de bienvenue. Ici on sera au petits soins. Fruits frais le matin et repas pantagruéliques le soir.

Comme deux naufragés, la première chose à faire c'est de monter au sommet pour voir si on est bien sur une île. La montée est raide, sur terrain glissant et deux jeux de cordes permettent de passer tant bien que mal les zones exposées au vide. Nous n'arriverons malheureusement pas au sommet pourtant si proche pour admirer la vue à 320° car une pluie tropicale s'abat sur nous et nous préférons redescendre avant que le chemin ne devienne impraticable. Nous attendrons d'ailleurs une bonne demi heure sous un arbre, de moins en moins "étanche" avant que la pluie ralentisse (elle redoublera de puissance la fin de journée et le jour suivant) .Sommes nous bien sur une île ? En redescendant nous verrons deux magnifiques raies manta nager dans le lagon.

Traditionnel collier en fleurs de Tiare

Traditionnel collier en fleurs de Tiare

MAUPITI
Temps au beau fixe pour le départ.

Temps au beau fixe pour le départ.

Sentier boueux un peu glissant.

Sentier boueux un peu glissant.

Nous sommes encore loin du point culminant qui est de 380 m.

Nous sommes encore loin du point culminant qui est de 380 m.

Proche du sommet nous prenons les premières gouttes, il est temps de redescendre les deux vieux jeux de cordes avant que la situation n'empire mais quel panorama.

Proche du sommet nous prenons les premières gouttes, il est temps de redescendre les deux vieux jeux de cordes avant que la situation n'empire mais quel panorama.

Au dessus et en dessous de nous les pluies tropicales se succèdentAu dessus et en dessous de nous les pluies tropicales se succèdent

Au dessus et en dessous de nous les pluies tropicales se succèdent

Cadeau de la nature, raies Manta dans le lagon
Cadeau de la nature, raies Manta dans le lagon

Cadeau de la nature, raies Manta dans le lagon

Le deuxième jour, après un bon petit déjeuner en compagnie de Catherine et Géraldine où l'on déguste des pamplemousses comme on en trouve jamais en métropole, sucrés et aucunement amères et des pommes étoiles très bon fruit au gout de raisin, nous partons faire le tour de l’île à pied. 9 km seulement et une seule route circulaire.

Nous sommes complètement désorientés par la végétation, on ne connait pas les 3/4 des arbres et fruits que nous voyons.

Par la suite nous déterminons Barringtonia asiatica, Arbre à pain, Plumeria (Frangipanier)

Vers la fin du tour de l’île, nous regardions une Aigrette sacrée quand tout à coup, autre cadeau de la nature, une raie Manta saute hors de l'eau du lagon sous nos yeux, spectacle fugitif mais inoubliable.

Pomme étoile et pamplemousses

Pomme étoile et pamplemousses

BARRINGTONIA ASIATICA   fleur et fruits
BARRINGTONIA ASIATICA   fleur et fruits

BARRINGTONIA ASIATICA fleur et fruits

Arbre à pain appelé URU par les Polynesiens

Arbre à pain appelé URU par les Polynesiens

Végétation exubérante de l’île.

Végétation exubérante de l’île.

Bananier

Bananier

Passiflore, fleur du fruit de la passion

Passiflore, fleur du fruit de la passion

Fleurs de Frangipanier (l'odeur typique des îles Polynesiennes)

Fleurs de Frangipanier (l'odeur typique des îles Polynesiennes)

Fleur de Frangipanier rose

Fleur de Frangipanier rose

Fleurs de Frangipanier blanches

Fleurs de Frangipanier blanches

Aigrette sacrée

Aigrette sacrée

Aigrette sacrée

Aigrette sacrée

Très peu d'eau sur cette partie du lagon, on peut passer à pied d'un motu à l'autre.

Très peu d'eau sur cette partie du lagon, on peut passer à pied d'un motu à l'autre.

Le troisième jour il fait très beau, nous remontons une partie du chemin qui mène au sommet de Maupiti pour prendre quelques photos avant de prendre le bateau qui nous transfère en 15 minutes sur le camping du motu Tiapa'a.

Béatrice, la gérante de la pension "la rose des îles" où nous installons notre toile de tente nous indique que les vagues à l'entrée de la passe sont énormes aujourd'hui, nous allons voir ça.

Avec du soleil c'est beaucoup mieux.

Avec du soleil c'est beaucoup mieux.

Au loin BORA BORA

Au loin BORA BORA

Petit promontoire rocheux au dessus du village de Maupiti

Petit promontoire rocheux au dessus du village de Maupiti

Embruns des vagues qui s'écrasent contre la barrière de corail.

Embruns des vagues qui s'écrasent contre la barrière de corail.

Sur le motu nous allons voir l'entrée de la passe avec ses vagues gigantesques.

Sur le motu nous allons voir l'entrée de la passe avec ses vagues gigantesques.

Aigrette

Aigrette

Ombre

Ombre

Vue en face de la pension. C'est ici que nous avons fait les photos avec le Dicapack.

Vue en face de la pension. C'est ici que nous avons fait les photos avec le Dicapack.

Un des bungalows de la pension "La rose des îles".

Un des bungalows de la pension "La rose des îles".

Le quatrième et cinquième jour nous faisons du snorkling puis allons voir les raies manta à quelques centaine de mètres de la pension. Le courant dans la passe est impressionnant et petit problème avec ma barbe, mon masque ne plaque pas et fuit de toutes parts. Heureusement malgré ce problème, je peut profiter du spectacle sur celles qui sont dans le lagon où le courant est moins fort. Tout simplement inoubliable. Nos photos ne sont pas géniales mais Romain et Maryam qui étaient avec nous devraient nous en faire parvenir.

Un petit tour vers la pointe du motu et un bateau nous amène à l'aéroport pour notre prochaine destination RAIATEA. Maupiti restera un des plus beau coin de notre voyage.

Maupiti vue du motu.

Maupiti vue du motu.

Des plages de rêve pour nous seuls

Des plages de rêve pour nous seuls

MAUPITI
MAUPITI
Récolte des noix de coco pour le coprah

Récolte des noix de coco pour le coprah

MAUPITI
Le chat de la pension s'accroche à mon sac pour venir faire un tour du monde.

Le chat de la pension s'accroche à mon sac pour venir faire un tour du monde.

Photo prise de l’aéroport de Maupiti

Photo prise de l’aéroport de Maupiti

L'avion qui vient nous chercher pour RAIATEA. Il vole en travers de la piste car il y a beaucoup de vent latéral.

L'avion qui vient nous chercher pour RAIATEA. Il vole en travers de la piste car il y a beaucoup de vent latéral.

Commenter cet article